© 2012 by Agustin Casalia Philosophie.

SUPERVISION PSYCHOTHÉRAPEUTIQUE

La conviction qui anime ceux qui se réclament de la Daseinanalyse, c'est que l'homme n'est pas une chose ou un organisme, mais un existant, un être ouvert à ce qu'il n'est pas lui même, capable de se comprendre lui même et de choisir librement sa conduite.

Françoise Dastur, Penser ce qui advient

L'approche daseinanalytique devient décisive au moment d'élargir l'horizon de compréhension des enjeux thérapeutiques. Quand le thérapeute essaie de penser sa propre activité, la question de ce que peut être l'homme apparaît comme incontournable. L'existence humaine en tant que telle est le fond commun à toute thérapie particulière.

Il s'impose donc de penser les dimensions qui constituent la singularité de "l'être-humain malade" en rapport avec "l'être-humain thérapeute". L'un comme l'autre en étant là, toujours en dehors, dans l'ouverture ek-statique propre à chacun. Quotidienneté, relation aux autres, souci, temporalité, angoisse, monde, mort sont quelques unes des dimensions à partir desquelles on peut éclairer notre travail thérapeutique et ainsi, nous disposer concrètement à être l'occasion d'une guérison possible.